Temps de lecture : 6 minutes

Lancer un défi d’écriture, concevoir un album photo ou un site internet, apprendre une nouvelle langue ou jouer à des jeux vidéo… les idées d’activités originales sont nombreuses pour s’amuser tout en favorisant la santé du cerveau!

 

  1. Créer un album photo
  2. Lancer un défi d’écriture entre ami(e)s
  3. Concevoir un site internet personnel ou professionnel
  4. Apprendre à parler une nouvelle langue
  5. Jouer aux jeux vidéo avec les petits et grands enfants de son entourage

 

1. Créer un album photo

« Ma vie en images. »

La réalisation d’un album photo est un projet émouvant et stimulant qui vous fera replonger dans vos souvenirs, tout en contribuant à garder votre cerveau en santé. De nombreuses recherches scientifiques ont en effet établi un lien entre la pratique régulière d’activités intellectuellement stimulantes, comme la conception de projets créatifs, et la diminution du risque de démence telle la maladie d’Alzheimer.

Par où commencer pour créer son album photo? Vous avez déjà en main, ou presque, tout le matériel nécessaire. Vous pourriez, tout d’abord, choisir un ou des thèmes généraux, par exemple « Mes 100 meilleures photos », « Mes photos de voyage », etc. Ensuite, on peut faire du ménage! On fait des piles? On les met dans des enveloppes? C’est votre choix! On peut aussi dresser une petite liste des photos numériques à imprimer. De cette façon, on évite de se perdre dans ses idées… et un immense tas de photos!

 

2. Lancer un défi d’écriture entre ami(e)s

« La plume au service de la santé cérébrale. »

Se rassembler entre ami(e)s pour échanger sur ses créations littéraires est une activité inusitée qui met tout le groupe au défi. Écrire, c’est se concentrer, réfléchir, imaginer, se souvenir… ce qui mobilise plusieurs régions du cerveau. La rédaction d’un texte demande, notamment, un petit (voire grand!) effort de recherche. Vérifier un mot dans le dictionnaire ou un accord dans la grammaire, trouver un synonyme évocateur, fouiller un sujet intéressant sur internet ou dans des ouvrages de référence, etc.

Que l’on soit novice ou plus expérimenté, ces projets d’écriture amicaux peuvent prendre toutes sortes de formes. Vous pourriez écrire un court texte sur vos souvenirs les plus marquants (ou les plus drôles!), vous plonger dans la rédaction d’un poème de 20 lignes, ou encore résumer un livre que vous appréciez. Quel sujet éveille l’auteur ou l’autrice qui sommeille en chacun de vous?

 

3. Concevoir un site internet personnel ou professionnel

« Place aux loisirs techno qui font travailler le cerveau! »

Un nombre croissant d’études associe l’utilisation des nouvelles technologies et outils numériques au maintien d’une bonne santé mentale et cognitive chez les adultes et les ainé(e)s. Pourquoi? Les technologies stimulent grandement le cerveau. Il faut être attentif, comprendre et mémoriser la marche à suivre, pour ensuite l’appliquer.

Si vous avez la fibre créative ou entrepreneuriale, concevoir votre site internet personnel ou professionnel mettra grandement votre cerveau au défi. Ce processus peut s’apprendre à tout âge et être plus facile qu’on le pense. Grâce aux outils de création de sites web (CMS) tout-en-un comme Wix*, créer et gérer son site peut s’effectuer en quelques clics. Pour en savoir plus sur la création d’un site ou l’apprentissage des fonctions d’un CMS, on peut taper des mots-clés comme « créer son site internet / tutoriel / CMS / facile, etc. » dans son moteur de recherche.

 

4. Apprendre à parler une nouvelle langue

« Parler pour parler… et vieillir en santé! »

Saviez-vous que le fait de parler plusieurs langues peut retarder le vieillissement cérébral? Italien, anglais, portugais, mandarin… faites votre choix! L’apprentissage d’une nouvelle langue et sa pratique entraînent l’attention et la mémoire, ce qui favorise la concentration dans toutes sortes de situations quotidiennes. Un fait important, et non le moindre : les bienfaits de l’apprentissage se manifestent tout au long de la vie.

La pratique d’une seconde langue aurait même un effet protecteur contre le déclin cognitif, selon plusieurs études scientifiques. Des études ont montré que les symptômes de la maladie d’Alzheimer apparaissent jusqu’à cinq ans plus tard chez les personnes bilingues qui ont reçu un diagnostic que chez les personnes unilingues.

 

5. Jouer aux jeux vidéo avec les petits et grands enfants de son entourage

« Stimuler son cerveau… un jeu d’enfant! »

On sait qu’au cours de l’enfance, jouer est important, car cela favorise les apprentissages et permet de développer le cerveau. En vieillissant, le jeu apporte aussi son lot de bienfaits! Les experts s’entendent : jouer à des jeux qui demandent de la logique, de la résolution de problèmes, de l’exploration spatiale ou des réactions rapides, peut mener à des améliorations de la mémoire et de l’attention. De telles activités pourraient même aider à prévenir le déclin cognitif et différentes formes de démence comme la maladie d’Alzheimer. Tentez de vous limiter à des séances 30 à 60 minutes, quelques jours par semaine.

Comment choisir un jeu vidéo? Voici quelques suggestions de jeux, dont certains ont été testés par des scientifiques : * Super Mario 64, Tetris, Banjo-Kazooie, Rise of the Tomb Raider et Crazy Taxi, pour ne nommer que ceux-ci. Avec la pratique, ils peuvent être bénéfiques pour la santé cognitive.

 

 

S’adonner régulièrement à une variété d’activités intellectuellement stimulantes favorise la santé du cerveau. En bonus, le choix est vaste! À vos photos, crayons, claviers et  jeux vidéo!

 


 

Pour en savoir plus

  1. Lisez, écrivez pour stimuler votre réserve cognitive! Le résumé d’une étude sur les bienfaits de la stimulation intellectuelle, notamment de l’écriture.
  2. Jean Coutu. Créer son livre photo de l’année en 5 étapes.
  3. On peut se familiariser avec les nouvelles technologies à tout âge  : Développer des applis à 82 ans, ça s’apprend. Un article de La Presse +.
  4. Comment apprendre d’autres langues à l’âge adulte. Une entrevue à la radio de Radio-Canada (12 min.)
  5. Quand les jeux vidéo 3D améliorent les fonctions cognitives chez les aînés. Une entrevue avec la neuropsychologue Sylvie Belleville, à la radio de Radio Canada (15 min.)

*Lucilab n’est associé d’aucune façon aux concepteurs des produits et ne tire aucun profit des suggestions émises dans cet article. Les suggestions s’appuient sur une revue partielle des options disponibles sur le marché. Lucilab n’offre aucune garantie en ce qui concerne les recommandations émises ou les produits vendus par ces concepteurs.